Jean-Benjamin Jouteur

Pourquoi le collectif ?

Parce qu’en tant qu’auteur furieusement indépendant,

j’ai parfois besoin des autres, tant qu’à faire, autant les choisir !  

Écrivez-moi
jbjouteur@live.fr

Retrouvez-moi

Licencié en droit, après une courte carrière de conseiller juridique en entreprise, Jean Benjamin Jouteur se tourne vers le théâtre participatif. Concepteur et animateur d’outils interactifs, directeur artistique d’une compagnie théâtrale depuis 1994, il est aujourd’hui consultant intervenant spécialisé dans la prévention.

Formé aux techniques du « Roy Hart théâtre », pratiquant escrime médiévale et escrime artistique, il est comédien diplômé d’État en techniques d’animation théâtrale et en dramathérapie.

Il enseigne le théâtre « outil d’intervention sociale » à l’école de théâtre de Lyon. Il est également art-thérapeute et thérapeute familial certifié.

En 2017, il publie un essai traitant du théâtre participatif. « Des maux en actes » écrits sous forme de témoignages et d’anecdotes. Parallèlement, il publie plusieurs versions romanesques librement adaptées (polars ou thrillers) de spectacles qu’il a créés.

L’ aventure littéraire continue.

Bibliographie :

Théâtre participatif – de maux en actes : (Essai) Cet ouvrage est un condensé de mon expérience du théâtre d’intervention sociale, outil de dialogue qui amène les participants à vivre des expériences imaginées mais réalistes (Jeux de rôle, saynètes reconstituées, situations vécues).

Chroniques d’un avatar tome I (thriller psycho fantastique) Il existe un passage entre réel et virtuel qu’empruntent des millions de joueurs. Leur quête, manipuler des personnages. Guerriers inoffensifs, leur vérité se joue d’imaginaire. Mais Coralie a traversé ce passage une fois de trop !

Avatar tome II : (thriller psycho fantastique) En plein cœur de Paris, poursuivie par tous les flics de la capitale, mais aussi par une population d’internautes fanatiques et surexcités, Coralie, tentant de comprendre ce qui lui arrive, sème un désordre indescriptible.

Chemin du bout du monde : (Polar) Dans un bar paumé, l’avenir d’Éric prend soudain la fuite. C’est la descente aux enfers. Englué dans les méandres d’un présent trop angoissant, il tente maladroitement de recomposer un passé occulté. Pour tous il devient celui qu’il faut abattre.

La nuit du Rozier : (Polar) Vicky est une lycéenne de dix-sept ans qui porte un regard désenchanté sur la société. Pour s’évader, elle tape sur sa batterie à s’en briser les poignets. Elle boit aussi, souvent beaucoup trop.

Cahier d’un chevrier qui venait de la ville : (Terroir) En 1985, bien décidé à devenir éleveur, je largue ma vie de conseiller juridique, achète une ferme presque en ruine, négocie quelques chèvres anémiques, récupère cinq hectares d’une terre que les gens du coin nomment « les délaissées ».

Errances d’un pantouflard : (autobiographie romancée) Vers la fin des années 70, réformé après deux mois d’un service militaire passé à jouer l’asocial dans un hôpital des armées, Yohann, 19 ans, largue tout. Sans but précis, il prend la route.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :